Matériel requis : Oreilles, bouches, un microphone... et une enceinte quelque part ailleurs...

Au fond, du bruit

Salut à tous, La Radio Cousue main vous souhaite une très bonne année !

Pour l’occasion, elle ouvre portes et fenêtres et laisse les bruits du monde résonner dans le micro.
Enfilez vos anoraks et place aux bruits de fond !

Le bruit de fond est omniprésent, inévitable, majoritaire, nécessaire, il est celui de la vie, à l’origine, notre matière. Il est question d’échelle et surviendra certainement.
Le bruit de fond, c’est nous et c’est parfois celui dont nous voulons nous extraire…

Pour cette exploration sonore, nous vous proposons :
– Une introduction sur un déménagement peu discret,
– Une lecture en ascenseur où l’on préfère éviter de sortir à certains étages.
– Une course poursuite (au ralenti) entraînant une série de Vagues de bruits de fond
– Puis, Sébastien prend la parole, c’est Celui qui veut parler mais il est empêché par le bruit des autres.
Celle qui ne veut pas entendre – est autiste et son entourage est un bruit de fond
– Le Masquage de bruits de fond nous promène dans l’espace.
– Les Dialogues intérieurs sont notre bruit de fond à nous
– Et si l’on perçoit dans le vent l’échos joyeux d’un cocktail, les Cris d’horreur font tout de même réfléchir.

Avec fond, les bruits de Roselyne (celle qui lit sans sortir de l’ascenseur), Joyce (l’autiste au verre en plastique), Célio (l’auteur du texte et la voix du papa de l’autiste), Hélène (la maman de l’autiste qui chante en parlant), Sébastien (le gars qui n’aime pas les gens qui toussent au théâtre) et Chloé (la préposée aux plastiques, boite à musique, gling, et vrrrap).

Publicités